Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Les plantes toxiques chez le chat

Plantes irritantes localement pour le chat

– Dieffenbachia (irritation buccale et oesophagienne avec dyspnée, mort)
– Euphorbe (hypersalivation et oedème)
– Ortie (hypersalivation, vomissements, arythmies)
– Philodendron
– Poinsettia (contient un latex irritant pour la muqueuse buccale)

Plantes toxiques provoquant des troubles digestifs

Amaryllis
Arum
Aubergine crue
Azalée
Buis
Certains champignons
Chèvrefeuille
Daphné
Euphorbe
Gui
Houx
Iris
Jacinthe
Jasmin
Jonquille, narcisse
Laurier-rose
Lierre
Perce-neige
Physalis
Pomme de terre crue
Rhododendron

Plantes toxiques pour le coeur du chat

Aconit
Buis
Digitale
Muguet

Plantes toxiques pour le système nerveux du chat

Belladone
Cannabis
Cytise

L’intoxication par le houx et le gui

Lors des fêtes de Noël, le houx et le gui sont souvent utilisés pour décorer les habitations, mais les baies peuvent tomber au sol et votre animal peut les ingérer. C’est plus souvent les chiots et chatons qui s’intoxiquent, car ils sont curieux et ont tendance à avaler n’importe quoi.
Le houx       houx
Toxicité du houx
Les feuilles sont toxiques mais rarement consommées car elles sont armées de piquants. Les baies contiennent des saponosides triterpéniques, toxiques pour le système digestif.
Symptômes
Les symptômes sont principalement des vomissements et de fortes diarrhées, des douleurs abdominales, ainsi qu’une hyper salivation. Lors d’ingestion de baies en grande quantité, des symptômes nerveux peuvent apparaître.
Les intoxications mortelles par le houx sont heureusement très rares..

Traitement
Contactez votre vétérinaire le plus rapidement possible. Il n’existe pas d’antidote au poison contenu dans les baies de houx. Le traitement est symptomatique, c’est à dire qu’on lutte contre les symptomes au fur et à mesure qu’ils apparaissent : anti diarrhéiques, anti vomitifs, perfusions pour compenser la déshydratation qui s’installe suite aux vomissements.

Le gui 
    gui
Toxicité du gui            
Les boules de gui renferment un principe toxique, la viscotoxine. Cette substance est nocive pour le coeur et pour le système nerveux.
Symptômes
Ils apparaissent quelques heures après l’ingestion des boules. Les troubles digestifs sont fréquents : hypersalivation, vomissements par irritation des muqueuses digestives, et parfois diarrhée. A la suite de son passage dans le sang, la viscotoxine est à l’origine d’une baisse de la pression artérielle (hypotension) et de troubles nerveux : l’animal adopte une démarche anormale (ataxie), présente une dilatation des pupilles et une sensibilité exacerbée. L’animal a soif et se met à uriner plus souvent.
Tous ces symptomes peuvent être d’intensité variable selon le nombre de boules ingérées, et le gabarit de l’animal. Dans les cas d’ingestion de grandes quantités, l’intoxication peut être mortelle.
.
Traitement
Contactez votre vétérinaire le plus rapidement possible. Il n’existe pas d’antidote au poison, la viscotoxine. L’hospitalisation est souvent nécessaire. Là encore, le traitement est symptomatique : lutte contre les troubles digestifs, maintien de la tension artérielle, stabilisation des troubles nerveux.