Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

L’occlusion intestinale chez le lapin

L’occlusion intestinale chez le lapin

L’occlusion intestinale chez le lapin: Le ralentissement ou l’arrêt du transit digestif chez le lapin

 

lapin confort

Ils sont assez fréquents chez le lapin.

L’occlusion intestinale chez le lapin: Les causes

La formation de boules de poils dans le système digestif est la cause la plus fréquente de l’occlusion intestinale. En temps normal, les poils sont avalés lors de la toilette et évacués par les crottes. Mais, en particulier lors de la mue, il arrive qu’ils soient avalés en trop grande quantité pour être évacués ou qu’une alimentation inadaptée ne permette pas la progression du bol alimentaire chargé de poils dans le système digestif.

Une occlusion intestinale peut également être la conséquence de l’ingestion d’un matériau faiblement digestible (papier peint, tissu, moquette, litière minérale, plastique, … les lapins sont très imaginatifs en ce qui concerne les grignotages intempestifs), c’est pourquoi il ne faut pas laisser un lapin en liberté et sans surveillance dans un environnement non sécurisé. Le lapin est un animal curieux, gourmand et qui tente de grignoter à peu près tout ce qu’il croise, il faut donc être particulièrement vigilant.

L’occlusion intestinale chez le lapin: Les causes les plus fréquentes sont :

-la constipation due à un manque de fibres dans la ration alimentaire

-lors d’un ballonnement digestif trop important

-l’ingestion de corps étranger entraînant une occlusion (tissu, carton)

-la sédentarité

-l’occlusion par des boules de poils (le lapin ne régurgite pas ses poils contrairement au chat)

lapin

Un signe que l’on peut observer est une modification des crottes : dans un premier temps elle deviennent d’abord plus petites et plus dures, parfois émises en chapelet accrochées les unes aux autres, pour finalement disparaître.

Sont également observés en cas d’occlusion : des spasmes de l’abdomen, de la douleur,de la prostration, la recherche d’une position antalgique, notamment abdomen contre le sol ou en boule.

L’occlusion intestinale chez le lapin: Cette affection constitue également une urgence vétérinaire.

Le traitement consistera dans ce cas à une réhydratation du lapin, l’administration d’antalgique et une médication stimulant le transit digestif. Sa reprise peut être lente.

Dans des cas plus avancés, le tableau clinique peut être plus sombre et le pronostic mauvais.Un traitement chirurgical devra parfois être envisagé ( souvent dans le cas de l’ingestion de corps étrangers)

http://www.margueritecie.com/