Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Le diabète chez le chien

Le diabète chez le chien: Les symptômes et le diagnostic

 

Le diabète est une maladie grave se traduisant par l’augmentation du taux de glucose dans le sang; les symptômes sont l’augmentation de la soif, de l’appétit et de la diurèse (quantité d’urines émise). Les femelles sont statistiquement beaucoup plus atteintes que les mâles (75% contre 25 %).
La maladie évolue en l’absence de traitement vers l’amaigrissement et la mort.
Le diagnostic repose en partie sur la mise en évidence d’une glycémie élevée (taux de glucose sanguin).
Le traitement chez le chien fait systématiquement appel aux injections d’insuline; cette hormone sécrétée par le pancréas, est déficitaire chez le sujet diabétique, et doit être injectée une à deux fois par jour, à vie. Les médicaments par voie orale sont inutilisables chez les carnivores domestiques.

Le diabète chez le chien: La mise en place de l’insulinothérapie doit s’accompagner de précautions préalables indispensables: dans l’ordre:

caninsulin

1-Bilan hématologique et biochimique complets (pour déceler une éventuelle cause infectieuse – rare – et mesurer les conséquences de la maladie sur tous les organes);
2-Bilan urinaire: mesure de la densité et recherche d’une infection urinaire;
3-Mise en place de l’insulinothérapie: injection sous-cutanée réalisée à heure fixe le matin par le propriétaire.
4-Régime alimentaire strict; le meilleur moyen – et le plus commode – consiste à utiliser un aliment à objectif spécial, destiné au chien diabétique. Repas 2 fois par jour à heures fixes, au moment de l’injection puis 7 heures après.
5-Stérilisation obligatoire chez la femelle: le cycle ovarien induit d’importantes variations du taux de glucose, et entraîne des résistances à l’insuline; il est impossible de stabiliser le diabète d’une chienne/chatte non stérilisée.
6-Réalisation d’une courbe de glycémie: hospitalisation 12 heures et prises de sang (7) pour mesurer l’évolution du taux de glucose dans le sang sur 12 heures. Ces analyses permettent de savoir si l’animal métabolise normalement l’insuline, et si une seule injection par jour est suffisante.
7-Surveillance quotidienne des urines pour vérifier l’adaptation de la dose d’insuline aux besoins du chien; au début ce test est fait tous les jours par le propriétaire, puis on espace progressivement les contrôles quand l’animal est stabilisé.

Ces différentes contraintes ont évidemment un coût… mais la survie de l’animal est à ce prix; On ne guérit pas un diabète, on ne fait que réajuster artificiellement le taux d’insuline manquante.

 

Le diabète chez le chien: site du laboratoire MSD

http://www.diabete-chien-chat.com.fr/

Le diabète chez le chien