Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Détresse psychologique des propriétaires

Du  degré d’urgence et de la détresse psychologique du « propriétaire »

Le vétérinaire qui soigne les urgences est souvent confronté à un grand désespoir des propriétaires d’animaux. Il lui faut souvent en plus de soigner l’animal, quelqu’en soit l’urgence, écouter et rassurer les responsables de l’animal. Celui-ci ne parlant pas, cette angoisse peut être amplifiée.

Il y  a lieu de libérer le plus rapidement possible un être humain de ses peurs ou craintes. A ceci s’associe quelques fois une multitude d’échelles sur la perception d’une urgence (ici il s’agit de cas par cas, prenant en compte l’urgence de la détresse psychologique d’une personne associée à l’urgence médicale du patient-animal).

Il existe en Belgique un service d’accueil téléphonique bénévole où des personnes formées pourront vous soutenir nuit et jour en cas de problèmes ou de détresse psychologique. Il s’agit du service historique télé-accueil : pour les joindre formez simplement le 107. Pour plus d’informations :

 

Détresse psychologique des propriétaires: le service Télé Accueil est là pour vous aider


http://www.tele-accueil.be/

Télé-Accueil est un service d’aide par téléphone accessible jour et nuit, tous les jours de l’année en cas de détresse psychologique.

Télé-Accueil propose  un espace de parole et d’écoute à toute personne qui vit une situation de crise ou une difficulté sur le plan moral, social ou psychologique.

Chaque personne en détresse psychologique est écoutée quels que soient son âge, son problème, ses convictions… et respectée  dans ce qu’elle vit.

La confidentialité de l’appel et ainsi que l’anonymat de l’appelant et de l’écoutant sont garantis.

Télé-Accueil informe et oriente vers les services spécifiques adéquats si nécessaire.

Les permanences téléphoniques sont assurées grâce à une équipe de bénévoles, hommes et femmes. Ils sont encadrés par des professionnels.

Télé-Accueil est reconnu par les Pouvoirs Publics comme centre de crise et de prévention du suicide.

Écouter, c’est d’abord manifester une disponibilité, une présence. C’est permettre à la personne de parler, l’inviter à s’exprimer et l’y aider. C’est s’intéresser à la personne plus qu’à son problème, à sa façon unique de vivre les choses. Reconnaître son vécu, ses sentiments, sa souffrance. C’est également l’accepter telle qu’elle est, sans la juger, sans vouloir la « changer ». Peut-être cela lui permettra-t-il de retrouver le sentiment de son identité et de sa valeur personnelle.

Cette attitude est sous-tendue par le respect de l’autonomie de la personne: on la considère comme ayant des ressources, comme capable d’initiative. Peut-être cette écoute lui permettra-t-elle de mieux clarifier ses difficultés du fait qu’elle en parle et d’entrevoir ses propres solutions. Peut-être un dialogue authentique contribuera-t-il à lui rendre confiance en ses possibilités de restaurer avec son entourage des relations plus satisfaisantes.

Utilisée avec respect, la capacité de l’écoutant à être authentique et éventuellement confrontant est une richesse dans la relation, qui peut permettre à l’appelant de se dire et de se trouver davantage.